Catégories
Story

5 endroits moches à Liège

Le quotidien néerlandais De Volkskrant provoquait en 2008 une petite polémique en classant la Cité ardente parmi les villes les plus moches du monde. On avoue, c’était dur. A Liège, façades classées, saleté et travaux (pour le tram) finissent par s’entendre, de toute façon. Top 5 des hideurs les plus remarquables en bord de Meuse

La gare des Guillemins

La gare des Guillemins

5 L’ouvrage a beau attirer des milliers de touristes venus découvrir ses formes ondulées, on peine toujours à s’y faire. Dépenser 436 millions d’euros, soit le prix d’un Airbus A380, pour une gare a-t-il donné réellement des ailes à Liège ? L’œuvre de Santiago Calatrava reste une carcasse posée là, spectaculaire mais difficile à entretenir. Et le vide s’est petit à petit fait autour d’elle. Entre encenser les Guillemins pour son architecture audacieuse et railler son côté mégalo : choisis ton camp, camarade.

Ce rouge au Complexe Opéra

Complexe Opéra

4 Environné de cette couleur, un être humain resterait concentré plus longtemps et sa productivité augmenterait significativement. C’est Jean-Gabriel Causse, auteur de L’étonnant pouvoir des couleurs, qui l’explique. Mais est-ce une attention toute spéciale accordée à ses étudiants qui a poussé l’ULiège à opter pour un rouge criard ? Ou une immense faute de goût ? Faites une petite visite par là si vous en avez l’occasion un jour.

La fresque près du pont d’Amercœur

Fresque Amercoeur

3 Vous l’avez certainement déjà aperçue au croisement du quai du Longdoz et de la rue Basse-Wez. Réalisée par Soke et Michaël Nicolaï, l’œuvre se veut un “hommage” au dessinateur Enki Bilal. Ce dernier était d’ailleurs présent à Liège en mai 2017 pour l’inauguration et a apprécié cette “complicité entre artistes”. On regrette parfois les ardoises sous la couleur des bombes.

Le Trinkhall Museum

Trinkhall Museum

2 Anciennement Musée d’Art Différencié (MAD), le Trinkhall reprend le nom donné au bâtiment construit à cet endroit en 1880. A l’époque, le lieu proposait au public huit billards ! What else ? Aujourd’hui, le nouveau Trinkhall “se dépose comme une lanterne au cœur de la ville, irradiant le parc”, selon le bureau d’architecture Aloys Beguin, en charge du projet de rénovation-extension. C’est une manière de voir. On l’aurait crû volontiers si on nous l’avait vendu comme un “hub créatif” ou la nouvelle station polaire d’Alain Hubert. Ouverture prévue pour mars de cette année, on se réjouit.

La place de l’Yser

Trinkhall Museum

1 On ne va pas se mentir, les places de Liège sont grises. Depuis que le théâtre de la Place a été rasé, en 2014, c’est une dalle de béton qui siège. Des concerts y ont parfois lieu, mais globalement c’est tristounet. Dire qu’à une époque, on pouvait voir des pièces dans un bâtiment construit jadis “provisoirement”… On se souvient aussi du collectif Théâtre à la Place et son côté réfractaire. Il s’était passé quelque chose, là. Les occasions de nostalgie sont rares, il faut les cultiver, a dit un jour quelqu’un.

Sébastien Varveris

2 réponses sur « 5 endroits moches à Liège »

Tout à fait d’accord avec vos observations !

Je tiens cependant à préciser que le Volkskrant est néerlandais et non flamand.
Les flamands sont souvent friands de venir visiter Liège.
Les néerlandais se réjouissent surtout de venir camper, entre eux, dans les Ardennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *